L’homéopathie aujourd’hui

L’homéopathie, une thérapeutique en progrès

L’homéopathie est toujours très vivante dans le monde et en France. Des médecins pratiquent cette médecine, des école enseignent, des sociétés savantes recherchent. Les publications sont très nombreuses tant dans le domaine de la recherche que dans celui de la clinique.

Les expérimentations et les revisites de la matière médicale homéopathique sont très nombreuses. Ce dernier travail permet à l’école homéopathique moderne d’expérimenter plus de remède aujourd’hui que jamais.

Un très gros travail de mise en forme des méthodes d’expérimentation a été fait. Il est de nature scientifique pour assurer une meilleure connaissance des propriétés des substances nouvelles et anciennes pressenties pour faire partie de la matière médicale.
Le Docteur Hélène Roux (site de l’ECH, European Comittee for Homeopathy)

Le médicament homéopathique, source constante d’interrogation

Parallèlement à tout cet immense travail, traditionnel en homéopathie, d’amélioration de la connaissance des remèdes et de l’enseignement de la matière médicale et de la doctrine homéopathiques, une abondante recherche s’est développée à propos de la préparation des médicaments. En effet, la dilution interroge beaucoup. Jusqu’où diluer les médicaments ? Ne risque-t- on pas de ne plus avoir de substance du tout dans les préparations homéopathiques ? Cette question équivaut pour beaucoup à se demander si l’homéopathie n’est pas une vaste supercherie. Voici une vidéo faite par Science Bit, en anglais, mais aisément compréhensible. Elle pose le problème d’une manière originale, quoi qu’en utilisant le petit bout de la lorgnette :

Le Docteur Jacques Benvéniste

On se souvient de l’histoire du Dr Benveniste. Ce médecin biologiste brillant, reconnu par l’élite de la recherche médicale, s’est intéressé à cette question de la dilution des médicaments homéopathique. C’est alors qu’il a vérifié l’activité des doses infinitésimales.

Le Dr Benvéniste a formulé le concept de mémoire de l’eau. Il s’agissait de rendre compte du passage de l’information contenue dans la substance de départ à l’être vivant auquel il est administré. Il y aurait une certaine mémoire de cette information dans l’organisation des molécules de H2O.

À la publication de cette hypothèse qu’il désirait voir reprise et discutée, le Dr Benvéniste a été l’objet de railleries de la part de la communauté scientifique. Des moqueries ont tenu le rôle d’arguments de réfutation. Le brillant Dr Benvéniste est mort dans l’oubli. Pourtant, c’est en honnête homme qu’il avait publié ce qui pouvait paraitre à un regard rapide être une erreur scientifique.

Trait pour trait, émission produite par France Supervision et Science Frontières Production d’après une idée de Jean-Yves Casgha.

L’actualité des recherches

Les travaux de Benvéniste ne sont, malgré tout, pas restés totalement ignorés. Plusieurs équipes dans le monde ont poursuivi silencieusement ces recherches. C’est le Professeur Luc Montagnier, découvreur du virus du SIDA, prix Nobel de médecine, qui en est devenu le porte-drapeau. La retraite lui permettait de poursuivre le cheminement vers les univers inexplorés qu’ouvre le médicament homéopathique. Le Pr Montagnier confirme les découvertes du Dr Benvéniste et il les prolonge.

Nous n’irons pas plus loin dans cette évocation des possibilités inédites qu’ouvre la méthode homéopathique, possibilités qui sont loin d’être une fantaisie magicienne et sur lesquelles un véritable esprit scientifique accepte logiquement de se pencher, même s’il n’en comprend actuellement pas la raison. C’est même, pour un chercheur en biologie et peut-être en d’autres domaines, une invitation à la recherche, que ce paradoxe de l’homéopathie !

L’homéopathie progresse encore et toujours.

Une très belle et très accessible présentation de l’homéopathie est celle du film Homéopathie une autre voie. Il contient la présentation de nouvelles recherches, à la fois dans la matière médicale homéopathie (on y voit comme sont expérimentés les remèdes) et sur le médicament homéopathique. Ce film, autrefois libre d’accès, est maintenant disponible sous forme de DVD afin de pouvoir le diffuser en salle et organiser des débats à la suite.